Communales 2018 à Forest : comment le MR s’est allié à Ecolo ?

Cédric Pierre-De Permentier (MR), futur échevin en balade à Forest (crédit @Adrien Girard)
08-11-2018   Adrien Girard

Dirigée par le PS depuis plus de dix ans, la commune de Forest est devenue un nouveau chef-lieu d’Ecolo à l’issue des élections communales. Une aubaine pour la jeune génération du MR.

« Il n’y avait pas plus de divergences avec Ecolo qu’avec le PS ». C’est par ces mots que Cédric Pierre-De Permentier, tête de liste MR à Forest lors des élections communales d’octobre, explique principalement l’accord entre Ecolo et son parti. Alors qu’une tendance à la coalition Ecolo-PS se dessinait au lendemain des résultats en Belgique, certaines communes se sont retrouvées avec des alliances quelque peu surprenantes. C’est le cas de Forest qui sera dirigée par le quatuor Ecolo-MR-CDH-Défi. « Une décision qui s’est faite au cours d’une longue nuit de négociations » nous raconte le futur échevin Cédric De Permentier, fils de l’ancienne bourgmestre Corinne De Permentier.

Le PS était à l’affût

C’est l’une des grandes victoires d’Ecolo à Bruxelles, lors de la soirée du 14 octobre dernier, les verts de Stéphane Roberti dominent la liste du Bourgmestre sortant Marc-Jean Ghyssels (PS), à Forest. Très vite, le candidat MR reçoit des appels venant du PS dans le but de former une majorité : « Cela faisait douze ans que nous étions dans l’opposition et nous avions convenu avec le CDH de prendre une décision commune. Le PS nous ont d’abord contacté mais nous avons décidé d’attendre la fin de leurs pourparlers avec Ecolo ».

Une branche verte au MR

Un peu plus tard, ce sont les verts qui frappent à la porte du MR. Cédric De Permentier et ses alliés sont alors très vite tentés par une coalition. «  Nous venions d’apprendre que Ghyssels avait mis fin aux discussions avec Roberti. Le contact était toujours établi avec le PS, mais nous avons privilégié les verts », avoue le politicien de 22 ans. « Au MR, il y a désormais deux écoles. Une frange un peu ancienne, pour laquelle Ecolo n’est pas une solution, et une partie plus jeune qui est réceptive à leurs idées. Pour nous, il n’y a pas qu’une écologie « made in ecolo », mais il existe la solution d’une écologie libérale. »

Infogram
Archives