Communales à Forest : A Berkendael, le scepticisme est de mise

08-11-2018  

Les habitants de la rue Berkendael restent sceptiques quant aux résultats des communales à Forest. (Arthur Duquesne)

Malgré les âpres négociations la nuit du 14 octobre et le choix de l’écolo Stéphane Roberti comme bourgmestre de Forest, certains habitants de la commune restent sceptiques quant au projet de commune verte. Parmis eux, les résidents du quartier de Berkendael.

En mars dernier, les 51 arbres de la rue Berkendael ont été abattus pour des travaux de rénovation de la voirie et des canalisations. Une décision de la Commune qui n’a pas fait l’unanimité, malgré l’engagement du Conseil communal à replanter 38 bouleaux à la fin du chantier pour redonner son charme au quartier.

L’arrivée du nouveau bourgmestre Ecolo en la personne de Stéphane Roberti ne semble pas convaincre davantage les habitants du quartier. « Ecolo était déjà dans la majorité avant les élections d’octobre. Cela n’a rien changé dans le processus décisionnel » rappelle Georges Bussios, résident de la « rue des bouleaux » depuis plusieurs années et initiateur du projet Sauver les arbres de Berkendael. Alexis vit lui aussi à Berkendael. Bien que pessimiste il attend du changement : « Pour moi la Commune n’a pas fait suffisamment d’efforts, comme pour les marronniers de l’avenue Albert. J’espère qu’avec un bourgmestre écolo, les choses se passeront différemment ».

Ecolo-MR-cdH-DéFI, une coalition qui divise

L’alliance d’Ecolo avec le MR a déçu beaucoup de forestois. « Je suis curieux de voir comment cette entente va fonctionner à l’avenir. Leurs programmes ne sont pas vraiment compatibles » ajoute Georges Bussos. En effet, les contradictions sont nombreuses, concernant l’installation d’une zone 30 généralisée ou la création d’une IPPJ (Institution publique de protection de la jeunesse).

En attendant le programme de la majorité de Stéphane Roberti, les habitants espèrent que les élus respecteront leurs engagements. Normalement, au terme des travaux, un projet de revégétalisation de la rue sera lancé. L’objectif ? Redonner à la « rue des bouleaux » son charme perdu.

 

Arthur Duquesne

Archives

Créations éditoriales