politique

Communales à Watermael-Boitsfort : le renouveau d’un statu quo

La rénovation de la place Keym, un enjeu majeur des communales à Watermael-Boitsfort/ Cyril Wintjens
29-11-2018   Cyril Wintjens

Une nouvelle majorité s’est formée à Watermael-Boitsfort : les Ecolos d’Olivier Deleuze se sont alliés au MR-GM de David Leisterh, président du CPAS. La même coalition qu’en 2012 pour des partis qui semble s’opposer. Peut-on augurer d’une cohabitation constructive ?

Les leaders de la majorité : Olivier Deleuze et David Leisterh se connaissent bien et pour cause : ils travaillent ensemble depuis 2012.
Martin Casier, tête de liste du PS, le reconnaît : « on entend et on respecte la cohérence de maintenir la coalition précédente ». Toutefois il craint que cette « majorité particulière et singulière » n’amène pas de grands changements.
C’est pourtant le leitmotiv d’Olivier Deleuze : faire de Watermael-Boitsfort un « village en ville ». Aucune nécessité d’avoir de grands projets d’aménagements du territoire.

Y voir clair dans les salaires

Olivier Deleuze désire une « gestion transparente » et que les « habitants sachent tout sur nos salaires ». Et sur son choix de coalition : « Au niveau local, tout dépend des gens. David Leisterh est président du CPAS, il fait ça très bien ». Pour Martin Casier c’est « en bon père de famille, sans projet innovant qu’il a géré le CPAS ». Quant à Victor Wiard, dernier de la liste GH, il redoute l’éviction des membres du GM au sein des échevins notamment le départ de Cécile Vanek.

Watermael-Boitsfort, toujours hospitalière ?

Watermael-Boitsfort est une commune hospitalière. Olivier Deleuze l’assure « jamais le MR ne s’est opposé à une politique d’accueil. Ils ont d’ailleurs votés pour la motion à l’époque. »
Cependant Mr. Casier s’inquiète quant à la « nécessité d’un courage politique ». Il regrette le manque de « concrétisations ». Une crainte confirmée par Mr. Wiard, dernier de la liste GH, « on a entendu plein de beaux discours, j’ai vu des initiatives citoyennes mais au niveau communal on a pas vu grand-chose ».

Reste à la majorité de convaincre une opposition que Mr. Wiard juge renouvelée et qui a de bonnes chances d’être « vraiment constructive avec des forces montantes ». Une chose est sûre, les défis seront nombreux pour les nouveaux élus.

Step by Step Charts
Infogram
Archives

Créations éditoriales