DéFi domine le Conseil communal d’Auderghem

22-02-2017  
Photo : Wikimedia Commons

Les prochaines élections communales auront lieu en 2018. À un an de cette échéance, l’heure est au bilan à la commune d’Auderghem. Son conseil communal se compose de 31 personnes provenant de 6 partis politiques différents. Analyse des principales tendances qui se dégagent des élus auderghemois.

Le conseil communal d’Auderghem est constitué de 6 partis : DéFI, Ecolo-Groen, PS, MR, CDH et Samen. Le parti DéFI se démarque néanmoins par sa forte présence. Il représente en effet la large majorité du conseil, avec 22 élus. Cette majorité domine car plus de la moitié des habitants ont voté pour la liste du Bourgmestre, constituée surtout de membres du parti DéFI, lors des élections communales de 2012. Ce parti, précédemment appelé FDF (Front démocratique des francophones), est majoritaire à Auderghem depuis les élections de 1976.
Lire aussi : « Samen », l’ovni du Conseil communal d’Auderghem)

Répartition des partis Create pie charts

 

Parité hommes-femmes respectée

Le conseil communal d’Auderghem est réparti de façon égale entre élus hommes et femmes : sur les 31 membres, il compte 16 hommes et 15 femmes. Cette parité est globalement respectée au sein même des partis représentés. Seul Ecolo-Groen se constitue de 3 hommes pour une femme. Quant au MR et au CDH, ils ne comptabilisent qu’un seul membre chacun, des femmes.

Lire aussi  : Les stéréotypes ont la vie dure  

Répartition homme-femme Create column charts

 

Une moyenne de cinquantenaires

Les élus communaux atteignent une moyenne d’âge de 50 ans, tandis que celle des habitants d’Auderghem s’élève à 40 ans. Si cette moyenne au conseil est élevée, c’est parce que deux piliers du parti DéFI, Bernard Noël et Didier Gosuin, y sont présents depuis 40 ans sans interruption.

Âge moyen Create bar charts

 

Le cumul des mandats, une pratique courante

Au collège communal d’Auderghem, les élus s’adonnent à cette activité devenue désormais célèbre après l’affaire Publifin. La majorité des échevins cumule 3 mandats rémunérés, mais deux personnes se démarquent : le bourgmestre faisant fonction Christophe Magdalijns en comptabilise 5 et Alain Lefebvre, échevin, dénombre 4 mandats rémunérés.

Cumul des mandats
Create column charts

Temese Nottet, Chadaporn Phayakhuan et Sonia Romero Ruiz

Archives