Gilles Marot : Le parcours du jeune élu PTB à la commune d’Ixelles

Gilles Marot, fraîchement conseiller communal PTB à Ixelles (crédit photo Jeanne Gougeau)
31-10-2018   Jeanne Gougeau

Gilles a grandi dans une famille tranquille de la classe moyenne liégeoise, a entamé des études en communication… et PAF ! dix ans plus tard le voilà élu communal pour le PTB.

Quand est née en lui la fibre politique ? Gilles ne se souvient plus… A l’université, quand il a vu ses amis travailler pour payer leurs études alors que ce n’était pas son cas ? Non avant ça, peut-être au retour de Madrid où son père était ingénieur expatrié tous frais payés. Parce qu’il a fallu apprendre à compter ses sous. Pas de façon mortifère mais assez pour déstabiliser la petite famille. En fait ça pourrait bien être ce moment là. Concomittant avec son arrivée dans une école « poubelle » où Gilles fut confronté à un drastique changement de décors. Ensuite, il a fallu se débrouiller seul. Gilles a été intérimaire et concierge dans un bâtiment boulevard Lemonnier. Aujourd’hui, il a 28 ans et travaille dans une école de devoirs. Mais lui et sa collègue Caroline De Bock sont surtout fraîchement conseillés communaux d’Ixelles

Maintenant que l’attend le cuire douillet d’un siège communal…
What’s next ?

Gilles et Caroline prévoient d’intégrer des citoyens aux conseils communaux. Ils seront là pour faire des propositions d’ordres du jour et emettre des critiques. N’importe qui a le droit de siéger, sous certaines conditions, pour peu que ça ne se transforme pas en cohue. Gilles parle de plein d’autres choses avec entrain: le logement, la mobilité, l’enseignement…

En tous cas, il est plus évident d’imaginer Gilles dans une assemblée communale qu’archiviste dans les caves de la bilbiothèque Royale. Même si on ne sait pas vraiment dire quand elle est arrivée, la fibre politique est bel et bien là !

 

Gilles
Infogram
Archives

Créations éditoriales