portraits

Je travaille au paradis…des vélos!

10-12-2015  

Grâce au recyclage, Jean-Lou donne une nouvelle vie à ces vieux vélos qui ont roulé leur bosse dans les rues de Bruxelles. Et à l’atelier « Bike Paradise », ce passionné de vélo a de quoi faire…

« Si je ne travaillais pas ici, vous me trouveriez au fin fond de l’Afrique, à travailler le bois. À la base, je suis menuisier. »

Jean-Lou est ce que l’on appelle un passionné, au sens large du terme. Mordu de nature et de vélo, il est aussi l’un des quatre précieux rouages d’une machine bien huilée,  » Bike Paradise « . Pour le trouver, il faut donc se rendre tout au fond de l’aile droite des  » Petits Riens « . Cette ASBL que l’on connait bien, vend à prix concurrentiels des objets de seconde main: meubles, vêtements, vaisselle, matériel électroménager… et vélos!

Quand Jean-Lou ne parcourt pas le tout Bruxelles pour récupérer les vieux vélos, ou ce qu’il en reste, on le trouve dans son atelier, à monter et démonter, huiler et revisser. En gros, insuffler la vie à nos deux roues préférés :  « Notre job, c’est de récupérer tous les vélos de Bruxelles laissés à l’abandon ou dont les gens ne veulent plus. On leur redonne une nouvelle vie quoi. »

La particularité de « Bike Paradise« , c’est le recyclage. Et un vélo qu’on répare, c’est un peu comme une partie de puzzle pour Jean-Lou. Votre bicyclette est reconstituée avec les pièces de dizaines d’autres: « On ne fait que de la récup’ ici. Devoir acheter une pièce manquante, c’est rarissime! », explique Jean-Lou.

Un mordu de vélo

Cela fait maintenant six mois que le jeune mécanicien travaille à  » Bike Paradise « . L’aspect social de l’association combiné au concept de recyclage, c’est ce qu’il l’a intéressé : « J’ai travaillé dans pleins d’autres domaines avant, mais j’ai toujours été mordu de vélo. Un jour, un ami m’a parlé de « Bike Paradise ». Je me suis présenté à l’atelier et en une journée ou presque c’était fait! « .

Et quand on demande à Jeremy, stagiaire de l’atelier, de nous parler de son collègue, c’est franchement qu’il répond: « Jean Lou, c’est quelqu’un qui est à fond dans le vélo, depuis toujours. C’est aussi l’assistant du patron. Il a l’envie de rigoler mais de travailler aussi. Il apporte une dynamique à l’équipe. »

 Recyclage et vélo, combo gagnant !

capture collecte

Pour notre ancien menuisier, il est évident que l’utilisation du vélo à la place d’un engin motorisé s’inscrit dans une démarche plus respectueuse de l’environnement. Surtout en ville. Réparer des vieux vélos avec des pièces recyclées, c’est faire d’une pierre deux coups :  « A « Bike Paradise », on ne pollue pas, à part le CO2 qu’on expire! » ajoute Jean-Lou en rigolant.

Rouler à vélo, une tendance grandissante à Bruxelles, que Jeremy ne manque pas de souligner :

« Bruxelles, c’est la future Amsterdam. Je vois de plus en plus de gens à vélos, ça va pas s’arrêter là, même mes parents veulent rendre leurs voitures de fonction et s’acheter des vélos électriques. Pas de bouchons, pas de pollution, pas de stress… »

« Et on va plus vite! », conclut Jean-Lou.

Alors à nos vélos!

 

S Charpentier-André

Archives