politique

Les projets d’Ecolo pour l’avenir du quartier du cimetière d’Ixelles

Le compost communautaire de la plaine de la "petite Suisse" rencontre un franc succès. (Gauthier Decamps)
08-11-2018   Gauthier Descamps

Après leur victoire aux élections communales du 14 octobre à Ixelles, les verts ont des tas de projets pour le quartier. Ils souhaitent recréer du lien entre les autorités communales et les habitants, valoriser le patrimoine, mieux contrôler les travaux publics et remettre du végétal dans les rues.

Ces dernières années, le quartier du « Cim’ d’Ix’ » a été marqué par de nombreux travaux publics (avenue Buyl, boulevard Général Jacques,…) qui ont agacé commerçants et riverains. Pour Adrien Volant, 11ème sur la liste Ecolo « XXL », il y a de nombreuses leçons à tirer de ces travaux qu’il juge « très mal réalisés ». Selon lui, la solution serait de créer un poste de « responsable communal des voiries régionales » pour contrôler le bon déroulement des chantiers.

Remettre les habitants au coeur du projet communal

Le conseiller communal considère aussi que l’aménagement urbanistique de certains lieux comme la place de la « petite Suisse » manque de convivialité.

Pour Lucie Lecomte, 18ème sur la liste «XXL » et riveraine de la place, il devrait y avoir une piste cyclable protégée de la circulation et les abords de la plaine de jeux doivent être sécurisés. En charge d’un compost « communautaire » situé dans la plaine de jeux, elle espère voir l’initiative se généraliser dans d’autres lieux. « Jusqu’à maintenant, une convention d’un an, renouvelable, devait être signée avec la commune. La durée est incohérente car un compost a besoin de minimum 6 mois pour être mûr. »

Pour porter la voix des initiatives citoyennes, le parti souhaite encourager la création de comités de quartier.

Ecolo souhaite également « mettre en valeur le potentiel énorme de l’ULB » explique le conseiller. Il assure que « des contacts seront pris très prochainement avec les instances universitaires ». Le parti propose, par exemple, d’ouvrir les infrastructures sportives de l’ULB aux riverains.

Il y a quelques années, un échevin des relations universitaires avait été créé à l’initiative d’Ecolo afin de permettre une meilleure cohabitation entre riverains et étudiants.

Gauthier Descamps

Archives

Créations éditoriales