Manger sainement c’est possible avec GASpipa

Manger sainement c’est possible avec GASpipa

Un mercredi sur deux, les membres de GASpipa se réunissent pour acheter leurs légumes à Julien, un jeune producteur. L’un des consommateurs s’appelle Sander, c’est également l’un des responsables de ce GASAP. Portrait d’un jeune bruxellois qui soutient l’agriculture paysanne. C’est d’un bar d’Ixelles qui ne paye pas de mine et plus précisément dans la rue du Viaduc, que Julien décharge ses légumes sur la devanture de la Brasserie du Viaduc. À l’arrière du café,…

Read More

Le GAC du Centre, à la redécouverte des produits locaux

Le GAC du Centre, à la redécouverte des produits locaux

Au GAC du Centre, on a un objectif : consommer sainement en dégustant des produits locaux. D’où viennent ces produits? Comment fonctionne cette association? Michel Vandeneuker, l’un des fondateurs, nous explique tout. Il est 14h. Michel Vandeneuker m’ouvre la porte de son « vinoshop » à Manage. Fondateur de Vinodis, une société de vente et d’achat de vins européens, il lance un jour l’idée de créer un Groupement d’Achats Communs. C’est ainsi qu’en 2013, Michel Vandeneuker, avec l’aide de…

Read More

Des courses plus responsables avec le GASAP Royal

Des courses plus responsables avec le GASAP Royal

GASAP, ça veut dire Groupe d’Achat Solidaires de l’Agriculture Paysanne. En clair, des consommateurs qui se regroupent pour traiter directement avec un producteur, sans passer par le circuit de distribution classique. C’est ce qu’a choisi de faire Sébastien, membre et trésorier du GASAP Royal à Bruxelles : « Nous nous donnons rendez-vous tous les 15 jours dans un café du centre-ville pour la distribution des paniers. Notre GASAP fonctionne avec un maraicher unique, tout passe donc par…

Read More

Grâce à PermaFungi, les champignons poussent dans votre café

Grâce à PermaFungi, les champignons poussent dans votre café

Les champignons ont envahi les caves de Tour & Taxis. Au sous-sol de l’ancien site industriel, la coopérative sociale PermaFungi dispose désormais de 1000 m² pour développer sa culture à base de marc de café. Et les pleurotes semblent s’y plaire. A l’origine de PermaFungi, il y a deux camarades d’école : Martin Germeau et Martin François. Le premier est bio-ingénieur, le second entrepreneur social. Et s’ils partagent le même prénom, ces deux amis ont surtout…

Read More

Le GiveKot: Donner, recevoir, entretenir

Le GiveKot: Donner, recevoir, entretenir

Livres, CD, vêtements, jouets, etc., tous ces petits objets de seconde main se trouvent dans ce lieu d’échange libre. Mais un non-respect à l’entretien du site peut nuire au projet de quartier.   En août 2011, le jeune styliste berlinois Andreas Ritcher, pour se débarrasser d’objets inutiles, a créé la Givebox pour son voisinage. Le succès du projet fut mondial.  À Watermael-Boisfort, le nom GiveKot est dérivé de l’expression bruxelloise kot qui signifie petit abri en flamand. Dans cette petite boutique faite maison, les personnes du quartier offrent une deuxième…

Read More

Avec Margaux, l’expression « gagner du temps » prend tout son sens

Avec Margaux, l’expression « gagner du temps » prend tout son sens

TimeBank, un projet né aux Pays-Bas en 2013, a été importé dans nos régions par une jeune femme pleine d’ambitions…Margaux nous explique ce qui l’a séduit dans ce concept original et comment elle est parvenue à le faire vivre en Belgique. Margaux Mira-Delefortrie, une jeune franco-belge de 25 ans, a eu un cursus académique très polyvalent. Elle a touché à un peu de tout : la Littérature française, la Philosophie, le Droit et enfin le Management….

Read More

Larawette : Un SEL qui mêle les générations et rapproche de la nature

Larawette : Un SEL qui mêle les générations et rapproche de la nature

Peu de citoyens connaissent l’existence des SEL (système d’entraide local). Pourtant, il en existe 127 en Belgique francophone. Larawette en est un. Inspiré d’un terme de patois local (une rawette signifie un rajout), le SEL tournaisien survit, bon gré mal gré, et favorise toujours l’entraide entre voisins. C’est à Béclers, dans la campagne tournaisienne qu’Alain Plancq a pris ses quartiers. L’homme, ancien maçon, s’occupe de Larawette depuis 2010. Par passion, par souci des autres, il…

Read More

Max et ses repas alternatifs : des légumes, du pain et des copains

Max et ses repas alternatifs : des légumes, du pain et des copains

Max, co-organisateur du repas. Crédit photo: Chloé Richard Max organise chaque mercredi avec l’asbl La Communa des repas alternatifs : préparés à partir d’aliments récupérés et végétariens, ces soupers sont ouverts à tous et à prix libre dans Bruxelles. Rencontre. Il est 14 heures, rendez-vous chez Max dans sa colocation de La Communa au 56 rue Franklin Roosevelt. Un air d’Auberge Espagnole règne dans la maison. Des rires d’enfants font écho, une odeur d’épices se fait sentir…

Read More

Tomate, potiron et société

Tomate, potiron et société

Entre pavés et résidences, c’est plus de deux hectares de nature qui restent installés sur l’avenue des Cailles de la commune de Watermael-Boitsfort. Et c’est ici, à l’orée de la capitale belge qu’ils se retrouvent ; pour cultiver et élargir leurs horizons. En juin 2012, ce champ Boitsfortois devient le Jardin Collectif du Chant des Cailles, un projet de potager urbain. Les serres, les tables et les allées ont poussé et envahi le terrain vague d’il…

Read More

« Almata » : une épicerie bio et sans déchets

« Almata » : une épicerie bio et sans déchets

En Belgique, 550 kg de déchets sont produits chaque année par habitant, s’ajoutent à cela 3500 kg de déchets industriels par personne. Benoit, responsable au magasin bio « Almata », nous montre qu’il est possible de réduire cette consommation. C’est à Saint-Gilles que se trouve l’enseigne de la petite épicerie où travaille Benoit, c’est un coin discret mais la devanture colorée se démarque. Le projet Almata c’est avant tout le bio sous toutes ses formes,…

Read More
1 2 3 5