Au Repair Café, on ne jette rien, on répare tout !

Crédit photo: Aline Rodrigues.
10-12-2015   Magazine
Jean-Pierre Kuypers est bénévole depuis presque deux ans au Repair Café de Louvain-La-Neuve. C’est grâce à lui que des permanences sont organisées chaque semaine pour le plus grand plaisir des propriétaires d’objets défectueux.

Qu’est-ce qu’un Repair Café ? Ce sont des sessions de rencontre où des bénévoles proposent de réparer gratuitement des objets défaillants afin de leur donner une nouvelle vie et tout cela autour d’un café. Le concept a vu le jour aux Pays-Bas en 2007. Notre pays en compte aujourd’hui près de 100 !

Ces Repair Café contribuent aux enjeux du développement durable grâce à la remise en état de nombreux objets. Ainsi, ces derniers ne sont pas jetés et sont réutilisables ce qui réduit la consommation de matières premières et d’énergie nécessaire à la fabrication de nouveaux produits. Une initiative ludique et favorable à l’environnement qui créé notamment des rencontres.

Jean-Pierre Kuypers, un bénévole qui répare avec humour

C’est à la Maison du développement durable de Louvain-La-Neuve que nous retrouvons Jean-Pierre Kuypers. Ancien ingénieur conseil retraité et directeur informaticien à l’UCL, Jean-Pierre fait partie de la joyeuse bande de bénévoles de la permanence du Repair Café de Louvain-La-Neuve. Chaque mercredi de 16h30 à 17h (parfois 18h si un travail non terminé le demande), il répare toute sorte d’objets électriques défaillants. Aujourd’hui au programme, un grille-pain et une bouilloire qui ne chauffent plus et une guirlande de Noël qui ne scintille plus. C’est avec humour que Jean-Pierre entame la réparation de chaque objet.

Un succès inespéré pour le Repair Café de Louvain-La-Neuve

C’est en 2012 que des étudiants de l’UCL groupés sous le nom « Depakot » ont organisé la première séance du Repair Café. Depuis, ils se sont engagés à maintenir des séances chaque deuxième mercredi du mois dans le hall de l’auditoire Montesquieu. Jean-Pierre Kuypers, conscient du succès des séances mensuelles, décide, avec son ami Louis Possoz et sous la direction de Jean Pierre Wilmotte, d’organiser des permanences hebdomadaires.

Un lieu de rencontre avant tout

Les clients ne cessent d’arriver et les bénévoles sont au nombre de quatre aujourd’hui : Jean-Pierre, Louis, Pascal et Jean Pierre. Ce dernier ne répare cependant pas. Il nous explique qu’il n’a pas les talents de son ami Jean-Pierre. Il apporte néanmoins une aide si besoin. Amusé, il regarde « Jean-Pierre avec tiret » comme il l’appelle, changer les ampoules d’une guirlande. « C’est lui, le fou, qui a décidé d’organiser ces permanences. Il aime être en contact avec les gens et réparer des bricoles. Vous savez, la plupart du temps, les « merci », ce sont les bénévoles qui les prononcent ».

Crédit Map : Aline Rodrigues

Lors de la séance, les clients vont et viennent et certains décident de proposer leurs services pour les prochaines permanences car c’est surtout le contact humain qui plait et qui attire. Tant qu’il y aura des objets à réparer, les Repair Café ne seront jamais loin pour vous aider.