culture

Concert O’Tchalaï, des oreilles pour voir

26-10-2017   Magazine

A l’occasion de ses 95 ans, l’Oeuvre Nationale des Aveugles organise un concert dont l’invité d’honneur est le groupe de musique “O’Tchalaï”.

Depuis près d’un siècle, l’Oeuvre Nationale des Aveugles, plus connue sous le nom d’ONA, accomplit un travail admirable dans le but de permettre aux personnes aveugles et/ou malvoyantes de s’intégrer au mieux dans la société. Cette ASBL belge a notamment pour mission d’aider les jeunes, malheureusement privés de la vue, désireux de suivre un enseignement normal. Chaque année, des centaines de manuels scolaires sont adaptés par une équipe de transcripteurs afin de réaliser cet objectif.

L’ONA organise le vendredi 10 novembre un concert dont une partie des bénéfices lui reviendront. C’est le groupe O’Tchalaï qui viendra mettre le feu sur les planches.

O’Tchalaï en concert (©O’Tchalaï)

On vous parle depuis quelques semaines du concert de O’tchalaï… mais en fait, c’est quoi comme musique ?

Rien de tel qu’un extrait vidéo pour se mettre dans l’ambiance ! 🎶🎉

Convaincu ? Alors, réservez vos places par mail : reservation@ona.be ou par téléphone : 02/241.65.68.

Toutes les infos sur : O’Tchalaï en concert, au profit de l’ONA

Publié par Œuvre Nationale des Aveugles sur vendredi 20 octobre 2017

O’Tchalaï est un groupe de musique balkanique et tsigane fondé par quatre talentueux artistes belges : Monique Gelders, Pascale Trussart, Alexandre Furnelle et Stéphane Pougin. Avec ses morceaux colorés, O’Tchalaï réveille les sens dans un voyage inédit de Budapest à Kiev en passant par Skopje. Au son de contrebasse, de violon et d’accordéon, le tout accompagné par la voix suave de Monique Gelders, ce quatuor atypique emmène son public à travers l’Europe de l’Est.

Petit aperçu musical ci dessous :

Mais pourquoi un groupe de musique tsigane pour quatre Belges ? Monique Gelders répond : “Nous aimons cette musique qui fait voyager et qui se marie assez bien avec l’accordéon, le violon,… Ce style nous laisse aussi beaucoup de liberté d’interprétation et nous permet de faire passer le public par divers états d’âme.” La chanteuse ajoute que si le groupe se produit au profit de l’ONA, c’est d’une part parce que Pascale Trussart, la violoniste travaille pour cette ASBL, et d’autre part parce que cette cause touche particulièrement la troupe.

Un concert ? Mais où ?

Crédit photo : O’Tchalaï

Créations éditoriales