Communales 2018 : le parcours d’une nouvelle candidate MR à Anderlecht

15-11-2018   Magazine
Par Noemi Dell'Aira

Ils sont nombreux à s’être portés candidats aux élections communales 2018, et ce, pour la toute première fois. Quelles ont été leurs motivations et souhaitent-ils retenter l’expérience ? Rencontre avec Alison Vanthournout, nouvelle candidate MR à Anderlecht.

4105 candidats se sont présentés en 2018 dans la région de Bruxelles-Capitale. 2829 n’étaient pas sur les listes 6 ans auparavant. Autrement dit, presque 70 % des candidats se sont lancés aux élections pour la première fois. Alison Vanthournout, 25 ans, en fait partie.

Une institutrice engagée dans sa commune

Alison est institutrice depuis deux ans au lycée français de Bruxelles. Elle habite à Anderlecht depuis toujours et avait la volonté de faire renaître sa commune. C’est ainsi qu’elle a atterri au MR sur la liste de Gaëtan Van Goidsenhoven.Ma présence aux élections communales s’est faite tout simplement. La commune cherchait des candidats pour les élections et je connais bien l’échevin de la rénovation et de l’économie d’Anderlecht. Il m’a donc proposé de me présenter. Je n’ai pas tout de suite accepté car je n’avais jamais pensé faire de la politique un jour, mais finalement j’ai accepté et c’était devenu, pour moi, un nouveau challenge.” raconte-t-elle.

Photo de la campagne d’Alison Vanthournout, candidate MR à Anderlecht pour les Communales 2018

Avec l’envie de représenter et de défendre le métier d’enseignant, son souhait était d’établir une égalité de traitement entre les écoles du réseau officiel et les écoles du réseau libre. De plus, elle voulait lancer un plan « jeunes Anderlechtois » comprenant des actions transversales en matière d’éducation, citoyenneté et mise à l’emploi en intégrant également les nouvelles technologies dans les classes.

La défaite du MR à Anderlecht n’a pas eu de conséquences négatives sur le moral ou la motivation de la jeune candidate.”Je veux que la commune avance, renaisse et que l’on s’y sente en sécurité. C’est pour ces raisons que c’est avec plaisir que je me représenterai aux élections” nous dit-elle.

Des conseils pour les nouveaux candidats de 2024 ?

Une première expérience qui fut plus qu’enrichissante pour Alison. C’est pourquoi elle désire motiver les jeunes à proposer leur candidature en partageant quelques conseils utiles : “Premièrement il faut aimer sa commune et avoir envie de la rendre plus belle. Sans cela je pense que ça ne marche pas. Il suffit d’avoir des idées, des valeurs à défendre et oser parler, aller à l’encontre des citoyens. Ensuite je dirais que pour y arriver, il faut bien s’entourer. Si un échevin ou un autre candidat peut vous soutenir, c’est toujours bénéfique. Durant la campagne, nous faisons beaucoup de collaborations avec d’autres candidats. Ça peut aider à se faire connaître mais également à se diviser les frais. Ceux-ci peuvent être assez onéreux en fin de campagne.

Flow Dark
Infogram