Le choix de Sophie pour les repair cafés

20-10-2016  
Interview de Sophie Vankerckhoven
Crédit : Elodie Métral

A 41 ans, Sophie Vankerckhoven est très impliquée dans la vie de son quartier durable à Woluwé Saint-Pierre. Portrait d’une femme qui lutte face à une société de surconsommation.

Depuis environ 20 ans, Sophie se passionne pour les brocantes. Dans une société où l’on pousse toujours plus à la consommation, elle préfère l’idée de donner une seconde vie aux objets. En 2009, elle rejoint ainsi le groupe pilote du quartier durable du « chant d’oiseau ». Ils commencent à organiser des donneries il y a 3 ans et ils se rendent compte que ça fonctionne très bien. L’idée plaît d’autant plus à Sophie que ça lui rappelle les brocantes, et en plus gratuite. « Je trouvais ça vraiment chouette qu’on ait des objets chez soi qu’on n’utilise plus et qu’on puisse en faire profiter d’autres personnes » assure-t-elle.

Grâce au quartier durable, Sophie a déjà réalisé beaucoup de projets. Elle a mis en place deux potagers collectifs dans le quartier, des donneries qui tournent maintenant toutes seules… Le prochain objectif était donc les repairs cafés. Face au succès des donneries, le « chant d’oiseau » se dit qu’organiser des repair cafés en même temps serait un bon complément. Après un premier essai, l’équipe se rend compte qu’il est trop difficile de gérer deux événements à la fois, bien que l’idée soit bonne. Ils ont ainsi décidé d’organiser séparément des repair cafés pour leur commune de Woluwé Saint-Pierre.

« J’ai un problème pour jeter les choses » confit-elle, et ce depuis toujours. Qui n’a jamais été frustré de devoir jeter des écouteurs presque neufs à cause d’un faux contact ? Sophie a donc décidé avec le quartier durable de trouver un remède à cette situation.

Crédit : Sophie Vankerckhoven

Le repair café permet à toutes les personnes qui le souhaitent de venir faire réparer des objets, le tout autour d’un café. Au repair café de Woluwé Saint-Pierre, ils ont 4 ateliers différents. En plus des 10 réparateurs, il y a également 5 bénévoles s’occupant de l’accueil, du bar et de la logistique. Bien qu’ils n’aient pas de rôles réellement attribués pour l’instant, Sophie est plutôt coordinatrice logistique et s’occupe des réparateurs.

Les bénévoles acceptant de donner de leur temps sont contactés par différents moyens : cela peut être par des connaissances, une mailing liste déjà utilisée pour le quartier durable, et via le site repairtogether. Sophie n’a d’ailleurs pas hésité à contacter ses collègues et ses amis pour leur venir en aide. Un des informaticiens est un de ses collègues qui travaille dans le département informatique. Ce sont régulièrement les mêmes bénévoles qui sont intéressés pour venir aider. Il y a des réparateurs réellement passionnés : l’un d’eux a confié à Sophie en faire 5 par mois. Lors du dernier rassemblement, 46 personnes sont venues faire réparer leurs objets sur une après-midi, avec un taux de « réussite » de réparation de 66%.

A partir de janvier, Sophie aimerait organiser des repair café tous les mois. Vous n’êtes toujours pas convaincu ? Regardez la vidéo qui suit. Le prochain événement dans le quartier de Woluwé Saint-Pierre se tiendra le 22 janvier prochain, à bon entendeur…

 

Archives

Créations éditoriales