Le Conseil de Saint-Gilles passé au crible

22-02-2017   Datajournalisme

La commune de Saint-Gilles, située en plein cœur de la capitale européenne, est souvent considérée comme « un village dans la ville ». Dans une commune où plus de 130 nationalités se côtoient, le Conseil communal ainsi que son bourgmestre, Charles Picqué, veillent à assurer son bon fonctionnement. Nous avons analysé les caractéristiques des membres qui composent ce conseil.

Le Conseil communal de Saint-Gilles est majoritairement représenté par le PS (54,9 %). Cette majorité colle à l’appartenance politique du bourgmestre, Charles Picqué. Le second parti dominant est le parti Ecolo (22,86 %). Enfin, le deux derniers partis qui possèdent le moins de sièges sont le MR (17,14 %) et le cdH (5,71 %). La tendance est donc aux mouvements de gauche depuis les dernières élections communales en 2012.

 

Les femmes sont clairement sous-représentées dans la commune saint-gilloise. Les hommes sont en effet trois fois plus nombreux que celles-ci. Depuis 2006, la législation prévoit une présence égale des hommes et des femmes sur l’ensemble de la liste ainsi qu’une alternance des sexes pour les deux premiers candidats. L’alternance complète, appelée aussi “la tirette” est prévu pour 2018. En 2013, seules deux communes bruxelloises comptaient plus de femmes que d’hommes au sein de leur Collège communal.  

 

Dans la commune de Saint-Gilles, les conseillers du parti Écolo sont les plus jeunes. La moyenne d’âge de ses huit conseillers est de 39 ans. Elle est bien plus basse que la moyenne de 51 ans du Parti socialiste (parti de la majorité). Les partis minoritaires ont des moyennes d’âge plus élevées, du fait de leur sous-effectif. Le Mouvement réformateur a une moyenne de 56 ans pour cinq conseillers, et le Centre démocrate humaniste une moyenne de 50 ans pour deux conseillers. Selon Observatbru, la moyenne d’âge de la population de Saint-Gilles est 35 ans, alors que le conseil communal a une moyenne de 49 ans.

 

D’après les données récoltées concernant la commune de Saint-Gilles, quelques uns des élus exercent une fonction en plus de leurs mandats communaux. La majorité des élus pour la commune saint-gilloise se situe dans la catégorie socioprofessionnelle dominante du graphique, celle des professions intellectuelles supérieures. Ainsi 40 % d’entre eux ont une carrière uniquement dédiée à la vie politique, 11 % sont dans l’enseignement et 11 % des élus exercent dans le service social. La cohésion sociale, la réinsertion sociale ainsi que pallier au taux de chômage (supérieur à la moyenne bruxelloise) sont des objectifs que veut atteindre la politique mise en vigueur à Saint-Gilles. En général, la majorité des élus se consacre à des métiers qui visent à améliorer le quotidien des citoyens.

 

Domitille Masse, Elodie Métral, Mathilde Mettens, Maud Wilquin

Crédit photo : David Edgar