Le Groupement Municipal Humaniste : quand le local s’allie au national

23-02-2017   Datajournalisme

La commune de Watermael-Boitsfort intrigue par sa représentation politique. 
Pour les élections de 2012 un parti inattendu a émergé, celui du GMH. Le GMH c’est la contraction du parti Gestion Municipale et du cdH. C’est un parti local qui a fusionné avec un parti national.

“Le Groupement Municipal est motivé par un engagement citoyen mais il s’est associé au cdH pour bousculer le paysage politique depuis longtemps dans les mains de la famille Payfa” explique Cecile Van Hecke, membre du parti et échevine de la commune.

À la recherche de plus de sièges

Le Groupement Municipal en tant que parti d’indépendants propre à la commune est assez ordinaire. « Les indépendants qui forment un parti local existent dans toutes les communes » explique Cecile Van Hecke.
Mais à Watermael-Boitsfort ce parti s’est lié à la liste du csh formant ainsi un parti et un intitulé nouveau, Groupement Municipal Humaniste (GMH). Les indépendants ne sont pas délaissés même en s’associant à un plus gros parti.
Le pari était d’obtenir plus de sièges au conseil, tout en gardant un programme citoyen négocié avec le cdH.
Cependant au vu des résultats de 2012 cette fusion ne semble pas avoir fait ses preuves.
En tant que parti indépendant, le GM perdaient certaines voix au profit du csH. Mais une fois le parti établi en GMH ce sont les gens qui votaient habituellement pour les indépendants qui se sont détournés du parti.

Le programme est le produit de négociations

Pour Cecile Van Hecke, “l’avantage de la politique locale c’est qu’elle est plus flexible, le GM et le cdH pouvaient alors élaborer un programme commun.”
Selon elle,  l’indépendance du parti local est conservée, il n’y a pas de directives venant du cdH. Cependant l’association des deux partis n’a pas permis de meilleurs résultats à l’élection, ni une réelle entente. C’est un pari qui ne semble pas réussi. “Cette alliance est bancale, il est très probable que les deux groupes se séparent de nouveau pour les prochaines élections. Jusque là les deux partis continueront à travailler ensemble”, constate l’échevine.

 

crédit photo : page Facebook GMH

Vianney Menu, Charlotte Médot, Luca Bellucci et Clément Tiberghien