L’esclavage : un cauchemar bien réel

23-11-2017   Magazine

L’esclavage a beau avoir été aboli, le trafic d’êtres humains existe toujours. Les pratiques de l’esclavage modernes peuvent prendre différentes formes.

Depuis les images tournées par CNN en Libye, la communauté internationale redécouvre avec horreur que l’esclavage existe. Pourtant ce fléau reste très étendu et largement pratiqué dans le monde entier.

Abolie au XIXe siècle, le trafic d’êtres humains n’a pas disparu pour autant. Elle persiste, elle est même en augmentation. Un documentaire, diffusé le 14 novembre sur CNN, a provoqué une onde de choc au sein de la communauté internationale. On y voyait des migrants en Libye, vendus comme du bétail. Des images qui nous rappellent d’autres époques. Selon une étude réalisée en 2016, conjointement par l’Organisation internationale du Travail (OIT) et la Walk Free Foundation, en partenariat avec l’Organisation internationale pour les migrations (OIM),  45 millions de personnes dans le monde étaient victimes d’esclavage moderne en 2016.

Mais cette crise a commencé il y a longtemps. C’est ce que confirme Philippe Hensmans le directeur d’Amnesty Internationale en Belgique :“Tant mieux si les autorités découvrent l’ampleur de cette crise. Mais c’est quand même bizarre, ça fait plusieurs mois qu’on envoie des rapports, conjointement avec d’autres organismes. Les gouvernements s’expriment maintenant parce qu’il y a des images, mais ils sont au courant de la situation. Ils y participe même puisqu’ils renvoient des migrants en Libye”.

Infogram

source:www.oicem.org/

Le Président Macron a déclaré que les actes d’esclavages en Libye représentaient des “crimes contre l’humanité”. Une réaction forte, pour autant il ne faudrait pas oublier que la France n’est pas en reste. En effet, selon l’ONG Walk Free y dénombrerait 8 600 personnes victimes d’une forme moderne d’esclavage.

Crédit photo : Slave Trade Museum, Stone Town, Zanzibar