WORMS ou comment recycler vos déchets organiques

01-12-2016  

Fini de jeter vos déchets organiques à la poubelle, l’heure est au recyclage !  À Bruxelles, l’ASBL WORMS, acronyme pour « Waste Organic & Recycle Management Solution », offre des formations aux citoyens désireux de créer leur propre compost en recyclant leurs déchets organiques. Pour en apprendre davantage, je suis partie à la rencontre de Laurent Dennemont, président actuel de l’association, mais pas seulement.

Le mardi 29 novembre, je me suis rendue chez « Refresh Brussels » à Ixelles, un établissement soucieux de la cuisine durable. Étant le coordinateur de cette enseigne, Laurent Dennemont m’avait donné rendez-vous là-bas à 9 heures pour l’entretien. Arrivée à destination, dans une jolie maison de maître, un cuisinier m’a gentiment emmené jusqu’au premier étage, dans les bureaux de l’enseigne, où se trouvait Laurent Dennemont. Le même cuisinier m’a proposé un thé, que j’ai poliment décliné. L’entretien a pu commencer, il s’est bien déroulé. Mon interviewé, très sympathique, a pris son temps pour répondre clairement aux questions que j’avais à lui poser à son sujet et à propos de WORMS. La rencontre s’est finie avec une visite du jardin à l’arrière, où se trouvait une compostière.

 « Lorsque je suis devenu papa, j’ai voulu donner du sens à ce que je faisais. »

Initialement, Laurent Dennemont avait un Master en Sports Management, jusqu’au jour où il est devenu papa. Il a voulu donner plus de sens à ce qu’il faisait en s’investissant dans le secteur de l’environnement. Il a donc suivi plusieurs formations, dont une pour devenir maître-composteur. C’est ainsi qu’il a intégré l’association WORMS.

Président, mais plus pour longtemps

Cela fait 5 ans que Laurent Dennemont est le président de l’association. Aujourd’hui, son rôle principal est la compréhension des enjeux du compostage en région de Bruxelles-Capitale. D’après lui, l’aboutissement de tout le projet a été de contribuer à impliquer WORMS dans le cadre de l’Opération Phosphore. Une opération qui mettrait autour de la table tous les acteurs institutionnels privés et associatifs en vue d’apporter des solutions au problème des déchets organiques. Bien qu’il soit très investi dans la cause environnementale, son mandat de président arrive à son terme, il est prêt à passer le relai pour permettre un renouveau, des idées nouvelles. Entre temps, il est déjà deux fois papa et il a d’autres obligations qui le poussent à quitter cette fonction.

WORMS pour les nuls

Majoritairement financée par le marché public de Bruxelles Environnement, l’association avait pour objectif de développer une structure qui permettrait de proposer des solutions pour une meilleure gestion des déchets organiques. La solution, c’est le compostage qui se décline sous différentes formes : le compost individuel, le compost collectif, et le vermicompostage. Tout est parti du constat qu’à Bruxelles, les déchets organiques sont jetés et donc envoyés à l’incinérateur. Une situation aberrante quand on sait que ces déchets sont composés à 80% d’eau, ce qui signifie qu’on gaspille du temps, de l’énergie et de l’argent pour brûler de l’eau. Le but de WORMS est donc de changer cette tendance en valorisant et recyclant les déchets organiques pour créer de l’humus. Cette manière de faire correspond au cycle naturel de la matière organique.

Photo: Laurent Dennemont, président de WORMS

Crédit: Florence Acar

Archives

Créations éditoriales